Laurent Chabal : passionné par son métier, il rayonne à l’international
Publié le 1.07.22
Laurent Chabal, infirmier stomathérapeute à l’EHC, a récemment été nommé Président de l’Association mondiale des stomathérapeutes (WCET®). Il se réjouit de mettre ses prochaines expertises transversales au service de ses patient·e·s, dans un environnement très pointu, qui requiert au quotidien de l’humanité et une grande sensibilité.

Partager

La stomie est une déviation chirurgicale d’un conduit naturel, pratiquée lorsque ce dernier ne peut plus remplir son rôle. Elle est nécessaire après un traumatisme, en raison d’une maladie ou d’un accident et nécessite un appareillage mis en place avec le conseil du/de la stomathérapeute ; le plus souvent les selles ou les urines étant recueillies dans une poche. Au cœur de l’intime, leur rôle demande une bonne dose d’écoute et de psychologie.

« Nous adoptons une approche personnalisée pour chaque patient que l’on adapte selon ses besoins et ses attentes. Un cancer demandera par exemple au patient de gérer à la fois sa maladie, le traitement et son appareillage, ce qui n’est pas anodin » explique Laurent Chabal. En pré-opératoire, une consultation est possible pour les patient·e·s concernés, à l’Hôpital de Morges. « Nous pouvons leur proposer également de rencontrer un·e autre patient·e ou un·e proche stomisé·e, pour qu’ils puissent échanger en amont. C’est important d’oser en parler ! » L’intervention d’un·e psychologue peut être également possible à ce stade.

« Certains patients peuvent avoir plus d’une stomie, ce qui va augmenter les risques et les impacts sur de nombreux aspects de leur vie quotidienne. Cela n’a toutefois pas empêché certains d’entre eux de monter l’Everest ou de faire de la plongée ! » Laurent Chabal précise qu’il est important de « démystifier et de ne pas baliser toutes les complications possibles » dans le parcours, en osant aborder les questions sensibles. Le suivi à domicile et l’encadrement permettent également d’offrir une continuité dans la qualité des soins.

À ce poste depuis bientôt 20 ans à l’EHC, Laurent Chabal collabore quotidiennement avec plusieurs métiers : physiothérapeutes et ergothérapeutes, diététicien·ne·s, gastro-entérologues, urologues, chirurgien·ne·s, radiologues, service HPCI et pôle-plaies. Grâce à sa nomination au WCET®, il poursuit son travail en réseau avec d’autres professionnel·le·s de son domaine pour échanger sur une sphère internationale, des bonnes pratiques et discuter de certaines situations spécifiques. « Nos patient·e·s rencontrent les mêmes défis, toutefois l’approche, l’accès aux accessoires, aux appareillages et aux soins varient ». Une opportunité qui permettra d’améliorer les soins selon leurs profils : patients stomisé·e·s, porteurs de plaies et/ou avec des troubles de continence. « Ce sont finalement nos patient·e·s qui nous apprennent beaucoup ! » glisse-t-il avec un sourire.

À lire aussi