Infirmières de liaison : au cœur de l’accompagnement des patient·e·s
Orienter, informer et coordonner le projet des patient·e·s avec leurs proches et les partenaires, dépendant de leur situation : les infirmières de liaison et les gestionnaires des flux jouent un rôle essentiel et spécifique, parfois méconnu. Découvrons leur métier et leur quotidien à l’EHC !

Partager

Orienter, informer et coordonner le projet des patient·e·s avec leurs proches et les partenaires, dépendant de leur situation : les infirmières de liaison et les gestionnaires des flux jouent un rôle essentiel et spécifique, parfois méconnu. Découvrons leur métier et leur quotidien à l’EHC !

Mélanie Haggenmuller, infirmière de liaison en Centre de traitement et de réadaptation (CTR) de Gilly

« Mon rôle est d’organiser la transition entre le CTR et ce qui se passe après le CTR. J’effectue tout d’abord une analyse précise de la situation en discutant avec le patient et en procédant à l’hétéro-anamnèse. Cela consiste à questionner son entourage (famille, proches, voisins, amis, curateurs etc.) et les professionnels du domicile (CMS, OSAD, parfois médecins etc.). La création d’un lien de confiance entre chaque partenaire est primordiale : identifier et prendre en compte leurs besoins et attentes afin de voir si le projet souhaité est réalisable. Le colloque interdisciplinaire hebdomadaire du CTR permet ensuite de mettre en avant les acquis et les difficultés du patient.

La force de la liaison est d’être présente tous les jours de la semaine afin de suivre l’évolution du patient ; les trois orientations les plus fréquentes étant le retour à domicile, le placement en EMS et le court-séjour. Toutefois, le projet peut déjà être travaillé plus en amont, je collabore également étroitement avec mes collègues de l’Hôpital de Morges. La diversité et la complexité des situations rencontrées, l’agilité dont il est nécessaire de faire preuve et l’approche interdisciplinaire sont des aspects que j’apprécie beaucoup dans ma profession ».

Elisabetta Laini, infirmière de liaison en médecine interne à l’Hôpital de Morges

« De mon côté, je travaille beaucoup avec nos partenaires (CMS, OSAD et infirmières privées) ainsi que les familles des patient·e·s. Je gère également tous les aspects administratifs liés à leur parcours, parfois complexes. J’échange et je travaille avec un large panel de personnes, dans le but d’assurer une prise en soin globale et de favoriser le maintien des personnes dans leur lieu de vie. Il arrive parfois qu’un passage en CTR soit nécessaire avant le retour à domicile, ou que la personne doive aller en EMS. Il faut alors lui trouver une solution d’hébergement. Les discussions avec les proches, les patient·e·s et les institutions permettent que des solutions se concrétisent collectivement. J’apprécie d’avoir cette vision du début à la fin de la prise en soins pour assurer un accompagnement personnalisé. Être créative et avoir un réseau permettent d’offrir une telle continuité ! »

Chloé-Sophie Desaty, gestionnaire du flux patients

« Ma collègue Corinne Fardel et moi-même gérons le flux de patient·e·s hospitalisés à l’Hôpital de Morges et ceux admis aux CTR de Gilly et d’Aubonne. Notre défi quotidien est d’articuler les flux pour attribuer un lit adapté aux besoins de chaque patient·e. Nous travaillons en étroit contact avec les infirmières de liaison, les services et les équipes médico-soignantes de l’EHC ainsi que l’ensemble des partenaires des réseaux de soins. Il faut donc savoir prioriser et orienter les patients selon leur provenance et leur destination avec réactivité. Une vision d’ensemble est nécessaire ainsi qu’un goût pour la négociation avec les différent·e·s intervenant·e·s. Nous sommes parfois confrontées à des contextes sociaux difficiles chez les patient·e·s et des situations médicales de plus en plus complexes, avec le vieillissement de la population. Au-delà de ces défis, la recherche d’une nouvelle place ou d’un lit génère toujours une petite montée d’adrénaline et c’est un aspect qui me plait dans mon métier ! »

À lire aussi